Ride American

 

    
Moncel '04    



 

Remonter Moncel '04 Balade en Meuse La Loyère Green Horn Valley Vacances Eté '04
Signez notre Livre d'Or
Livre d'Or..

8è Swap-Meet HDC THUNDERBiRDS Lorraine
4 avril 2004 à Moncel-sur-Seille (54)

 

© L'Est Républicain - 05.04.2004

"L'équipée sauvage" à Moncel
Malgré une météo si peu complice en matinée, la concentration de Harley Davidson organisée près de Nancy par le club Thunderbirds a tenu ses promesses.

NANCY. - Bien sûr, la pluie du matin a quelque peu bousculé le programme des festivités. Tout au long de l'après-midi, malgré le spectre de quelques nuages, le soleil s'est invité à cette concentration devenue l'un des grands rendez-vous annuels des amoureux du deux roues. Les curieux, également, se sont déplacés, histoire de s'en mettre plein les yeux et de repartir avec des sensations si proches du rêve. Hier, à l'initiative du club Thunderbirds, Moncel-sur-Seille est redevenue la capitale de la moto. La fameuse Harley Davidson, l'engin de prédilection des adhérents de l'association, était, bien sûr, à l'honneur, mais sans sectarisme. En déambulant entre les deux haies d'engins que constituait le parking des visiteurs bikers, difficile de ne pas remarquer des Allemandes, des Italiennes et, incontournables, ces gros cubes japonais qui, depuis si longtemps, occupent une place de choix sur le marché européen. Sans complexe, les constructeurs asiatiques ont même osé des copies plutôt réussies de la célèbre américaine tellement chère au coeur de James Dean et que Brando a contribué à rendre un peu plus célèbre avec «L'équipée sauvage».

Petite merveille d'esthétique

La tenue la plus partagée parmi la foule ayant envahi les vastes abords du foyer rural de ce paisible bourg, est à dominante cuir ou jean. On pénètre dans un autre monde, sympathique, et le dépaysement est assuré. Déambuler sur les pas de Patrick Krell, président des Thunderbirds, entre les «gros cubes» rangés comme à la parade, prend des allures d'initiation. Après une étape aux côtés de la Softail heritage, modèle du centenaire et petite merveille d'esthétique, «l'homme de l'art» s'arrête près d'autres engins de la même série transformés par leurs propriétaires. Les carénages ont été totalement modifiés sur certaines. Ailleurs, les fourches se sont allongées. Plus loin encore, très en faveur actuellement, on «butte» sur des engins aux pneus arrières démesurés. Certains peuvent atteindre trente centimètres de largeur !

Découvrir ces motos métamorphosées, ce que seule la «Harley» permet vraiment, apporte une multitude d'enchantements. Depuis Easy Rider, le chopper nous est devenu familier. Cette autre variante de la «Belle» américaine figurait bien sûr à une place de choix dans le grand déballage de Moncel.

De bons vieux rock

Les attractions ne manquent pas. A commencer par ce «casse-cou» monté sur une trottinette équipée d'un moteur de Solex. Certains sont venus avec des engins d'un autre temps... les Terrot et autres Motobécane. Pour ajouter à l'ambiance, compléter le décorum, des Pontiac, Cadillac, Chevrolet occupent l'espace central.

Pour musique de fond, il y de bons vieux rock distillés par le groupe Pig Poch, un retour à l'épopée via les Who, Janis Joplin, les Them...

Impossible de ne pas repérer le dernier modèle Harley, petit monstre rutilant dont le moteur a été travaillé avec Porsche, le V-Rod. Quant l'Electra-Glide, un must du raffinement dans sa version la plus aboutie, elle a été popularisée par des feuilletons télé et des films, puisque la police US l'a longtemps utilisée.

Du côté des stands, les pièces détachées ne manquaient pas. Pas plus que les tee-shirts et autres blousons. Bijoux fantaisies et un sculpteur complétaient cette foire d'un type particulier.

Jean-Paul GERMONVILLE

 

 


Remonter Moncel '04 Balade en Meuse La Loyère Green Horn Valley Vacances Eté '04

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
© 2006-- Ride American - contact@ride-american.fr
Mise à jour
28-10-2008
FreeCompteur.com